rechercher
default-logo

Renseignements pratiques

Climat et saisons du voyage

Les régions de l’Iran offrent une grande variété d’altitudes, allant de 300 m (les déserts du  centre) à 5671 m (le pic Damavand), d’où différents climats. En général, les hivers sont froids, sauf sur les côtes du golfe Persique et de la mer d’Oman, et les étés très chauds. La moyenne annuelle de température s’accroît du nord-ouest au sud-est allant de 10°C en Azerbaïdjan à 30°C dans le sud (à savoir, maximum de température est de +52 et minimum de -40). Le printemps (20/21 mars-20/21 mai) et l’automne (22/23 septembre-20/21 novembre) sont les meilleures périodes pour visiter l’ensemble du pays.

     L’écart de précipitations annuelles est également grand suivant les différentes régions. La région entre la mer Caspienne et les monts Alborz connaît d’importantes précipitations tout au long de l’année. Ainsi, elles varient de 2000 mm au Guilan à moins de 100 mm dans le centre. Les chaînes de l’Alborz et du Zagros forment un barrage qui empêche les nuages de la Caspienne, de la Méditerranée et du golfe Persique de progresser vers l’intérieur du pays. La moyenne annuelle des précipitations en Iran est de 250 mm.

Passeport et visa

La demande de visa doit être adressée à une ambassade ou un consulat de la République islamique d’Iran. Ils sont chargés de délivrer des visas touristiques dans un délai qui varie de quelques jours à quelques semaines. Pour obtenir un visa plus rapidement, il est préférable de  vous adresser à une agence iranienne. Si vous voulez passer par notre intermédiaire pour un voyage organisé, nous nous chargerons directement d’effectuer votre demande de visa. Il vous faudra présenter votre passeport à l’ambassade une fois que cette dernière aura reçu le numéro d’autorisation qui vous permettra de récupérer votre visa. Il est nécessaire de lui donner son passeport au moins un mois avant le départ. Le passeport doit être valable encore six mois après la date d’obtention de visa. Le visa de tourisme donne droit à un séjour d’un à trois mois en Iran. Il est
possible de prolonger le visa sur place en s’adressant au bureau des visas dans les capitales provinciales. Pour le visa de 15 jours cliquez ici : visa.

Transport

     La grande majorité des touristes qui se rendent en Iran choisissent le voyage organisé, mais le voyage individuel est tout à fait possible. Le meilleur moyen pour voyager en Iran est l’avion. Presque toutes les grandes compagnies internationales ont leur filiale en Iran et il y a tous les jours des vols entre l’Iran et les grandes villes du monde. C’est surtout la compagnie aérienne Iran Air qui
effectue le plus grand nombre de vols au niveau national et international. Les compagnies aériennes assurent des vols réguliers vers les grandes villes d’Iran, mais également vers des villes plus petites.      Vers les pays voisins on peut voyager également par voie terrestre. Vous pouvez louer des véhicules qui travaillent au niveau national et international et offrent des possibilités et des facilités diverses.
La société iranienne des chemins de fer effectue des voyages réguliers selon des programmes définis. Le train est un moyen confortable et relativement rapide pour se déplacer mais le réseau ferroviaire n’est pas relié à certaines capitales de province comme Chiraz ou Hamédan. Il existe également des liaisons entre Téhéran et Ankara, entre Machad et le Turkménistan et entre Zahédan et le Pakistan.
En partance des ports de la mer Caspienne, du golfe Persique et de la mer d’Oman, l’Iran est relié aux pays voisins. Ainsi l’Iran a accès à des mers libres via l’Océan Indien.

Formalités de douane

Chaque touriste peut apporter ses affaires personnelles: bijoux, caméra non professionnelle, appareil photo, walkman, radio, mini-ordinateur, équipements de sport et de camping, et articles similaires non commerciaux. En entrant dans le pays, il faut les faire enregistrer. Si vous détenez des articles prohibés ou inutiles, vous pouvez les déposer en consigne.

L’entrée des articles suivants est interdite: drogues, boissons alcooliques, armes et munitions , caméras d’identification, émetteurs et récepteurs, magnétoscopes, livres, journaux et revues pornographiques.

A la sortie, la visite est pratiquement sans histoire. Les touristes sont autorisés à emporter un tapis ou deux petits tapis d’une surface maximum de 12 m², 3 kg de caviar acheté dans les aéroports
internationaux du pays, instruments de musique et d’autres biens à des fins non commerciales. La sortie d’antiquités, de pierres précieuses, d’or, d’argent ou encore tableaux et peintures en tout genre, est fortement contrôlée. Achetez-en donc une quantité raisonnable si vous voulez vous éviter des ennuis à la sortie. Un certificat d’origine sera très utile en ce qui concerne le caviar et les tapis.

Habillement

     En dehors de leur habitation, la tenue appropriée pour les femmes est un foulard, une chemise longue et ample et un pantalon avec des bas ou chaussettes opaques. Les jupes et les robes (longues au moins jusqu’à mi-mollet) sont aussi pratiques. Il est nécessaire de garder les cheveux et le cou couverts d’un foulard. Il est obligatoire de porter un tchador pour la visite des sanctuaires. Il est toujours possible d’en louer un à l’entrée. Choisissez des vêtements amples et non transparents. Contentez-vous d’un maquillage discret.

     Les règles vestimentaires pour les hommes sont plus simples: les shorts sont interdits et les épaules doivent être couvertes mais ils peuvent porter une chemise ou un T-shirt à manches courtes. La cravate et les cheveux longs sont autorisés. Pour plus d’information sur l’habillement, voir mode de vie.

Hébergement

     L’Iran offre un choix raisonnable de possibilités d’hébergement. Les hôtels en Iran sont classés en catégories allant de cinq pour un établissement de luxe à une étoile pour les plus simples. Chaque touriste peut, selon son budget, choisir son lieu d’hébergement. Bien entendu, les tarifs varient avec la classe accordée à chaque établissement et avec la saison. Pris par la beauté de ce pays, captivé par la majesté de ses monuments, le touriste profitera d’une infrastructure touristique bien développée. N’hésitez pas à passer au moins une nuit dans les caravansérails et les maisons traditionnelles transformés en hôtels de charme!

Santé

D’une manière générale, l’Iran ne pose aucun problème de santé particulier et aucune vaccination n’est obligatoire. Les normes d’hygiène sont élevées et la plupart des voyageurs ne connaissent pas d’autres désagréments que la fatigue due à la chaleur. Cependant apportez une trousse médicale de base ainsi que tout médicament particulier dont vous pourrez avoir besoin. L’eau du robinet est potable, mais il vaut mieux boire l’eau minérale qui est disponible partout.

Argent

L’unité monétaire iranienne est le rial. Si les prix indiqués sont généralement écrits en rial, il est très fréquent en parlant de donner le prix en toman, une unité équivalent à 10 rials. Afin de bénéficier d’une parfaite sécurité, il est conseillé de changer les devises dans les banques ou les bureaux de change où les taux sont officiellement déclarés par la Banque Centrale. Des succursales des banques principales se trouvent à l’aéroport. La plupart des grands hôtels pratiquent également le change pour leurs clients. Pour changer dans les banques, il faut parfois présenter le passeport.

Les chèques de voyage sont rarement acceptés et ne comptez pas sur les cartes de crédit comme unique moyen de paiement donc prévoyez plutôt de l’argent en espèces même dans les grandes villes. La carte American Express n’est pas acceptée. Ne changez pas trop d’argent car vous pouvez souvent faire vos achats, notamment dans les grandes villes, en euros et en dollars et les hôtels acceptent généralement d’être réglés en euros et dollars.

Cuisine

La cuisine iranienne est très variée. Cette richesse émane de la variété de l’environnement naturel du pays. En Iran les restaurants sont nombreux et offrent des plats iraniens et étrangers. Suivant les possibilités des régions on y prépare diverses spécialités régionales, mais certains plats se sont élevés au rang national et sont préparés et appréciés dans tout le pays. Dans toutes les grandes villes, il y a des maisons de thé qui offrent outre le thé habituel, le narguilé, des plats iraniens et des spécialités régionales.

Photographie

Il est interdit de photographier les lieux militaires et certains lieux saints mais il est permis de photographier la plupart des sites historiques ainsi que beaucoup de musées. Veillez à demander la permission de photographier à l’intérieur même si aucun panneau ne l’interdit expressément. Evitez également de photographier des personnes, surtout les femmes, sans leur en demander la permission auparavant. Vous pouvez faire développer les films en Iran, la qualité est très bonne et le prix beaucoup moins cher qu’en France. Dans les grandes villes, il existe des studios de photographie très bien équipés.

Heures de service

En règle générale, les bureaux sont ouverts de 8 à 14 heures. Les magasins restent ouverts jusque vers 21h. Dans les régions chaudes, il y a une pause du midi à 16 heures. Le jour de repos hebdomadaire est le vendredi. Le jeudi après-midi est fermé pour certains bureaux et magasins, c’est le week-end iranien. Les musées ferment le lundi.

Calendrier et fêtes

Le calendrier légal iranien est basé sur le cycle solaire. Le point de départ du calendrier iranien, comme dans tous les pays musulmans, est le départ du prophète Mohammad de la Mecque à Médine (622 de l’ère chrétienne). L’année légale iranienne débute le 20 ou 21 mars suivant les années (le jour de l’an qui correspond au premier jour du printemps) et se divise en douze mois, et 365 ou 366 jours.

Le calendrier lunaire, en usage dans tous les pays musulmans, est également pratiqué en Iran et sert à fixer les  rites religieux. L’an lunaire (hégire) ayant 10 jours de moins que l’an solaire, les touristes doivent tenir compte de ces changements. La date du commencement du calendrier lunaire est également le départ du Prophète de la Mecque à Médine. Il affiche par conséquent une avance d’une quarantaine d’années sur le calendrier iranien (1426/1384). Les mois de ramadan et moharremsont les deux mois où les activités régulières sont touchées par les cérémonies religieuses.
Le calendrier grégorien est également utilisé en Iran pour les relations internationales et dans certains livres d’histoire et apparaît sur les journaux aux côtés des deux autres calendriers.

Fêtes et jours fériés

Fêtes nationales (suivant le calendrier iranien)

-1er au 4 farvardin (21-24 mars) : Nouvel An

-12 farvardin (1er avril) : anniversaire de l’instauration de la République islamique en 1979

-13 farvardin (2 avril) : 13e jour de la nouvelle année, pendant lequel les Iraniens quittent traditionnellement leur maison pour la journée (journée de la nature).

-14 khordad (4 juin) : décès de l’imam Khomeiny

-15 khordad (5 juin) : anniversaire de la rébellion de 1963 suite à l’arrestation de l’imam Khomeiny

-22 bahman (11 février) : victoire de la République islamique en 1979

-29 esfand (20 mars) : jour de la nationalisation du  pétrole en 1951

Fêtes religieuses

Les fêtes religieuses sont fixées selon le calendrier islamique lunaire. Comme les dates correspondantes du calendrier grégorien varient d’année en année, seules les dates musulmanes sont données ici.

-9 moharrem : veille du martyr de l’imam Hossein (3e imam)

-10 moharrem : anniversaire du martyr de l’imam Hossein en 680

-20 safar : 40e jour après le martyr de l’imam Hossein

-28 safar : mort du Prophète

-17 rabiol avval : anniversaire du Prophète

-13 radjab : naissance de l’imam Ali (1er imam)

-26 radjab : jour où le Prophète a commencé sa mission

-3 cha’ban : naissance de l’imam Hossein

-15 cha’ban : naissance de l’imam Mahdi (12e imam)

-21 ramadan : martyr de l’imam Ali

-1 chavval : fête de la fin de ramadan

-25 chavval : mort de l’ imam Djafar (6e imam)

-10 zihadjdjeh : journée des sacrifices pour les pèlerins à la Mecque

-18 zihadjdjeh : jour où le Prophète nomma l’imam Ali comme successeur.

Electricité : 220 v.