rechercher
default-logo

Semnan

     Sèmnan est la capitale d’une province du même nom. Elle se trouve à 228 km à l’est de Téhéran. Malgré sa grande taille, la province de Semnan n’est habitée pratiquement que dans sa partie la plus septentrionale. Le reste de la province est occupée par le Dacht-é Kavir, un désert de sel dont les conditions extrêmes de chaleur et d’aridité s’opposent à une forte présence humaine. Semnan était autrefois une étape vitale sur la grande artère transversale de l’Iran du Nord qui permettait aux caravanes de contourner le désert.

Les visites:

La mosquée du Vendredi

La mosquée de Chah

La porte de Arg

Le Bazar

Le hammam de Pehneh

Damghan

     La petite ville de Damghan, à 105 km à l’est de Sèmnan, intéressera particulièrement les amateurs d’architecture islamique, car elle conserve des constructions d’époques abbasside et seldjoukide. Le site de Damghan est occupé depuis la préhistoire et des fouilles ont été effectuées à Tappeh Hessar (4e millénaire av. J.-C.), juste à l’extérieur de la ville.

     Damghan a également été identifiée comme le site probable de Hécatompylos, la «ville aux cent portes», centre hellénistique sous les Séleucides (330-250 av. J.-C.) puis capitale des Parthes vers 200 av. J.-C. Hécatompylos se trouvait sur l’une des principales voies de commerce reliant l’Asie centrale aux ports de la Méditerranée. Comme Sèmnan, Damghan a beaucoup souffert des tremblements de terre et des invasions des peuples d’Asie centrale.

Les visites:

La mosquée de Tari Khaneh

La mosquée du Vendredi

Le Bazar

La tour funéraire de Pir-é Alamdar

La tour funéraire des Quarante filles

Le mausolée de Jafar

Le mausolée de Mohammad

Le tombeau de Chahrokh   

Bastam

     A 70 km à l’est de Damghan, se trouve la petite ville de Bastam où l’on visitera le complexe dumausolée du Cheikh Bayazid-é Bastami (deux mosquées, une tour funéraire, un mausolée et une madresseh), un célèbre mystique du 9e siècle. Son mausolée est un lieu de pèlerinage très vivant.