rechercher
default-logo

Ardébil

     Ardébil est la capitale de la province du même nom. Elle est située au nord-ouest de l’Iran et à l’ouest de la mer Caspienne. La route qui conduit de Tabriz à la mer Caspienne passe par Ardébil. A Ardébil, il fait froid une grande partie de l’année. Les habitants d’Ardébil parlent l’azéri et sont descendants des turcs d’Asie centrale qui sont arrivés en Iran à partir du 10e siècle. Ardébil est un lieu important d’élevage en Iran et ses produits de lait et de miel sont parmi les meilleurs du pays.

     Ardébil était autrefois un important centre soufi et célèbre surtout pour être la ville d’origine des souverains safavides (1501-1722), issus du Cheikh Safioddin Ardébili (1252-1334). Cheikh Safioddin était un célèbre mystique dont les descendants élaborèrent dans la cité la communauté théocratique dont devait sortir la dynastie safavide. L’attrait principal d’Ardébil est le magnifique mausolée du Chiekh Safioddin.

     L’Iran est cerné par des montagnes du crétacé et du tertiaire dont certaines d’origine volcanique ont engendré des sources thermales et minérales. A l’heure actuelle, il existe en Iran plus de 500 sources thermales et minérales identifiées qui sont utilisées aussi bien pour la consommation que pour les cures. La plupart de ces sources se trouvent au nord-ouest surtout au pied du mont Sabalan dans la province d’Ardébil.

     Au pied de Sabalan, il y a 26 sources dont les plus importantes sont celles de Sareyn. La ville de Sareyn, à 28 km d’Ardébil, est célèbre pour ses sources chaudes qui contiennent du souffre et d’autres minéraux, censés guérir des maladies. Sareyn est le plus important centre d’hydrothérapie du pays et constitue le meilleur point de départ pour l’ascension de Sabalan qui culmine à 4811 m. Sabalan est un volcan éteint. En été, les nomades de Chahsavan s’installent autour de Sabalan.

Les attractions d’Ardébil :

Le mausolée de Cheikh Safi

Le Bazar

Le musée d’Ethnologie

Les ponts historiques