Circuit 3(13 jours)

Circuit proposé pour 13 jours

…/Istanbul-Shiraz-Zeinoddin-Yazd-Garmeh-Isfahan-Kashan-Téhéran-Istanbul/…

Dans ce circuit, nous avons enlevé une nuit à Isfahan pour loger à Kashan, voir cette ville davantage et faire moins de route le 11e jour.

Jour 1 : …/Istanbul

Jour 2 : Istanbul/Shiraz

Arrivée à Shiraz vers 2:30h du matin, transfert à l’hôtel, repos et visite de la ville des poètes : le mausolée de Shah-é Tchéraq (le mausolée d’un descendant du Prophète et le lieu de pélerinage le plus important du sud d’Iran), la mosquée Atiq (unique par le bâtiment carré au milieu de la cour jouant le rôle de la Kaaba), la madrassah de Khan (école de théologie en activité), la mosquée de Nassir almolk (réputée pour ses faïences roses et jaunes), le jardin des Orangers (unique par l’architecture locale de son palais où l’on peut voir tous les arts du 19e siècle de l’Iran), la mosquée Vakil (unique par ses colonnes torsadées et la couleur gaie et reposante de ses faïences), le bazar Vakil (l’un des deux bazars d’Iran dont les magasins sont en hauteur par rapport aux clients, l’un des plus hauts et plus larges du pays) et le caravansérail Moshir (caravansérail transformé en bazar d’artisanat).

Jour 3 : Shiraz-Persépolis-Naqsh-é Rostam-Shiraz (120 km aller-retour)

Excursion pour visiter Persépolis et Naqsh-é Rostam (un bas-relief élamite du 7e siècle av. J.-C., 4 tombeaux achéménides du 5e et du 4e siècle av. J.-C., 7 hauts-reliefs sassanides du 3e et du 4e siècle ap. J.-C.). Retour à Shiraz et visite des tombeaux de Saadi (le plus grand poète moraliste d’Iran) et de Hafez (le plus grand poète lyrique-mystique d’Iran). Le charme de Shiraz est la poésie.

Jour 4 : Shiraz-Passargades-Abarkouh-Zeinoddin  (480 km)  ou Yazd(430 km)

Départ pour le caravansérail de Zeinoddin, en chemin visite de Passargades (les palais et le tombeau de Cyrus) et de Abarkouh : un cyprès de 1200 ans et une glacière dans laquelle des blocs de glace étaient stockés en hiver pour les consommer en été. Nuit au caravansérail de Zeinoddin transformé en hôtel de charme. Au caravansérail de Zeinoddin, il n’y a pas de lit et il faut dormir sur le matelas par terre. Les toilettes et les douches sont publiques et en dehors des chambres.Il est possible d’aller directement à Yazd. Dans ce cas, il y a 50 km de moins. En hiver, à cause du froid, on ne va pas au caravansérail..

Jour 5 : Zeinoddin-Yazd (60 km)

Départ vers Yazd et visite de la ville : les tours de silence (où les Zoroastriens exposaient les morts aux oiseaux), les moulins à henné (broyer du henné pour teindre les cheveux et faire des dessins sur la peau), le temple du feu zoroastrien (le temple le plus important du monde pour les Zoroastriens où il y a un feu qui brûle en permanence depuis le 5e siècle ap. J.-C.), la place d’Amir Tchakhmaq (située au centre de la ville et célèbre pour sa très belle façade, ses minarets et son nakhl (une structure en bois symbolisant le cerceuil de l’Imam Hossein), le museé de l'eau (ses maquettes et plans permettent de connaître le système de qanât:technique qui permet de capter l’eau des nappes phréatiques et de l’amener par un tunnel au niveau de la plaine), la mosquée du Vendredi (son portail d’entrée est l’un des plus hauts et beaux du pays), le jardin de Dovlat Abad (où l’on peut voir la plus haute tour à vent du pays et son fonctionnement). Yazd est réputée pour sa pâtisserie et ses tissux en soie. Elle est la capitale des Zoroastriens et le meilleur exemple d’une ville désertique. Nuit à Yazd dans un hôtel de charme.

Jour 6 : Yazd-Chak Chak-Kharanaq-Garmeh (363 km)

Visite du temple zoroastrien de Chak Chak. Pour accéder au temple de Chak Chak, il faut faire un sentier pentu de 200 mètres et 170 marches. Nous ne le proposons pas aux gens qui ont plus de 65-70 ans. Il faut être en forme pour pouvoir monter. Donc vous pouvez décider en fonction de l’âge et de l’état de santé des participants. Ce qui est intéressant c’est l’ensemble des paysages. Si les touristes accèptent de faire cette journée, ce sera l’une des meilleures du voyage. C’est la journée des paysages montagneux et désertiques. Le contraste est extraordinaire.

Arrêt au village de Kharanaq pour voir un caravansérail, les ruines d’un village fortifié et acqueduc ancien. Après Kharanaq, la route est plus désertique et on voit des oasis, des palmeraies et des troupeaux de dromadaire. A Garmeh, il y a une maison ancienne transformée en hôtel de charme. Nuit à Garmeh.

Jour 7 : Garmeh-Le lac salé-Mesr-Farahzad-Garmeh (240 km)

Excursion pour voir un lac salé, les villages de Mesr et de Farahzad entourés de dunes. Possibilité de marcher sur les dunes et faire du dromadaire. Le village de Farahzad se trouve au sud du désert de Kavir et après ce village il n’y a plus de vie humaine.

Jour 8 : Garmeh-Naïn-Isfahan (387 km)

Départ vers Isfahan. Arrêt au village de Mohammadieh pour visiter les ateliers traditionnels de tissu et à Naïn pour visiter la mosquée du Vendredi (un bon exemple des mosquées des régions désertiques et intéressante par la sobriété et la décoration en brique et stuc) et une maison du 17e siècle transformée en musée d’ethnologie. Continuation vers Isfahan, nuit à Isfahan.

Jour 9 : Isfahan

Visite de la plus belle ville d’Iran : le palais des Quarante Colonnes (réputé pour ses fresques, il est le premier palais d’Iran décoré en mirroir), la place de Naqsh-é Jahan (l’une des plus belles et la plus grande place fermée du monde, mesurant 54000 m², entourée de mosquées, palais et bazars), les mosquées de Sheikh Lotfollah et de Chah Abbas (des chefs d’œuvre de faïence et de mosaïque), le palais Ali Qapou, les ponts historiques de Si-o Sé et de Khajou.

Jour 10 : Isfahan-Kashan (200 km)

Suite de la visite d’Isfahan : la mosquée du Vendredi (la plus grande mosquée d’Iran dont les travaux de construction se sont échelonnés sur 10 siècles, d’où la variété du tarvail de brique. Cette mosquée possède deux coupoles du 11e siècle qui sont d’origine et ne se sont jamais effondrées), le pigeonnier (construit autrefois dans les champs pour récupérer la fiente des pigeons) et la cathédrale de Vank (le séminaire des Arméniens d’Iran et intéressante par ses fresques qui représentent des scènes de la Bible). Dans l’après-midi départ pour Kashan, nuit à Kashan dans un hôtel de charme.

Jour 11 : Kashan-Tehran (250 km) 

Visite de Kashan :le jardin de Fin, le mausolée de Shazdeh Ibrahim (original par la forme conique de la coupole et la couleur des faïences), le site de Sialk (ancien de 7500 ans, le site préhistorique de Sialk est le site archéologique le plus important du centre d’Iran. C’est un site de référence pour les archéologues iraniens.), les maisons historiques de Tabatabaï et de Abbassian (uniques par leur architecture locale qui est propre à Kashan), la mosquée-madrassah de Aqa Bozorg. Départ pour Tehran, nuit à Tehran.

Jour 12 : Tehran

Le musée National (abritant les plus anciennes antiquités d’Iran) et le musée du Verre et de la Poterie (musée et centre de recherche sur la verrerie dans une très belle maison du début du 20e siècle), le musée des Joyaux de la Couronne (ouvert de samedi à mardi de 14h à 16:30h). Si ce dernier est fermé il est possible de visiter un autre musée.Le jour de fermeture des autres musées est le lundi. Il faut organiser le voyage de façon à ne pas arriver le lundi à Tehran. Nuit à Tehran.

Jour 13 : Tehran/Aéroport international de l’Imam Khomeini /Istanbul/… (30 km)

Si le vol pour Istanbul est dans l’après-midi, il est possible de faire quelques visites avant de partir : le musée de Reza Abbassi (miniature, calligraphie et antiquités) et le Bazar. Transfert à l’aéroport international de l’Imam Khomeini (30 km) et retour à votre pays.

Sans compter l’intérieur des villes, on fait 2130 km pendant ce voyage.

contact

Sheedee Travel Agency., Ahaar St., Alame Amini Blv SHIRAZ 7189935669 Iran
Tel:  +98 (0)7136201604
Website:www.persevoyages.com

Email:info[@]persevoyages.com